Les instruments


Kkwaenggwari (꽹과리) :

Gong dont le plateau de métal a un diamètre de 20 à 23 cm. Utilisé pour les musiques de cour, chamaniques, les processions militaires et les chants bouddhiques, il émet des son aigus.

Janggu (장구) :

Tambour en forme de sablier. Sur le corps de bois sont tendues deux membranes en peau de chien, de cheval ou de vache. La tension de la membrane est augmentée en serrant les cordelettes fixées sur les cercles de peau. Un son aigu est obtenu en tapant avec une fine baguette de bambou sur la peau de  faible épaisseur. Pour un son plus grave, on frappe sur la peau épaisse avec la paume de la main quand le Janggu est un instrument d’accompagnement, ou avec une baguette en racine de bambou. Le Janggu est utilisé pour toutes sortes de musiques coréennes : musiques de cour, folkloriques, chamaniques…

Buk (북) :

Tambour baril en bois évidé, généralement de paulownia ou de pin, dont les membranes en peau de vache sont tendues par un jeu de cordelettes. Il est frappé par un bâton. Instrument d’accompagnement des pansori.

Jing (징) :

Gong fixe dont le diamètre du plateau en métal mesure entre 35 et 42cm. Il est frappé au moyen d’un bâton dont l’extrémité est recouverte de tissu et de coton. Cet instrument aux origines lointaines est utilisé dans les musiques chamaniques et de cour.